Puces à Cappelle-en-Pévèle où j’ai consenti à suivre Susan. La fête au village : kermesse, concours de tuning, des auto-tamponneuses : une longue rue sinueuse, des milliers de saloperies d’où j’ai réussi un extraire un seul et unique livre : Haute surveillance de Genet en Folio qu’une demoiselle voulait me vendre un euro ! J’ai refusé. Mais Susan lui a acheté diverses choses (à un euro) dans lesquelles elle a glissé le livre et a demandé un prix de gros. Ce qui fait qu’il s’est retrouvé dans mes mains. Comme à l’accoutumée, je parcours la totalité en un rien de temps tandis qu’elle musarde, ausculte, inspecte. Ce qui fait que j’ai largement eu le temps de le lire en l’attendant appuyé sur le capot de sa voiture. C’est le texte d’une pièce en un acte, 1949, revu en 1985 par lui-même. Je n’ai rien à en dire. Je n’en pense absolument rien. Vraiment rien.

 

5 juin 2005