p. 40 :

« S’exposer nu, quand on se sait laid. »

Qui me frappe, autant pour son sens que pour sa phonétique…

 

8 avril 2003