Treize heures, saisie directe sur un écran d’un nouveau type : celui que j’ai trouvé emballé sur mon second bureau en montant tout à l’heure. Monter sous l’insistance de Susan, encore que je devrais prendre les choses depuis le début et partir de mon réveil, 10 h 30, baiser de Susan alors que j’étais encore au lit, baiser suivi de la remise d’un paquet : un livre. Dont j’ai eu toutes les peines du monde à prendre connaissance, autant du fait du réveil que de l’absence de mes lunettes. Je suis tout de même parvenu à déchiffrer le titre La Rupture, puis l’auteur : Paul Gadenne. « Are you going to leave me ? »