Éléonore est allée à Emmaüs, en a rapporté des livres, bien sûr. Elle m’en a offert un, d’un certain Gaudé (j’ai oublié le titre, il est en bas). Je l’ai entamé ce matin. Italie, les Pouilles, petit village, soleil, misère, l’histoire née d’un brigand. Le terrain est archi-connu, mais ça se lit bien. Il aurait gagné un Goncourt (la bande est glissée entre les pages – mais je n’ai pas vérifié s’il s’agissait du même livre).