Hier, Sosthène m’a remis un livre : « Tiens, j’ai pensé à toi en lisant ça. Tu comprendras pourquoi à la moitié. » C’est La double vie de Vermeer de Luigi Guarnieri. Je le lis tout en pensant à ma première cigarette et à l’allusion de Sosthène...