Pendant que les fichiers son se copiaient, je suis allé du côté de la souffrance voir si j’y étais. De la pile des quelques livres sur la première étagère qui attendent d’avoir leur place dans la souffrance proprement dite (leur salle d’attente), j’ai extrait le Guide bleu Hachette de la région, sauvé in extremis de la purge de la bibliothèque des voyages il y a quelques mois. Il est trop joli, avec ses cartes pliées et insérées, et un point de colle à même la page, pour être jeté ou donné. J’y ai lu les quelques pages consacrées à Tourbe, cette ville industrielle « considérable » d’alors (1960) avec sa multitude d’usines et de fabriques et ses soixante quinze mille ouvriers. Ça a bien changé... Sur le plan de l’époque ne figure pas l’Avenue de l’Europe qui a balayé tout un quartier (avant Mahousse qui a réduit à néant le peu qui restait de la vieille ville).

 

8 décembre 2012