Journée bruxelloise avec Sosthène : le Salon d’Art pour une petite coupe et une exposition assez quelconque de manière noire ; un passage au Paris-Beijin (exposition de Bolin qui finalement est de l’ordre de l’anecdote) ; le chapelier-chausseur, place au Jeu de Balle, où je me suis acheté des chaussures ; la terrasse du Moeder place Fontainas pour deux bières dont une Jambe de Bois ; Pêle-Mêle pour quelques livres avant le retour à St Gilles en modifiant notre itinéraire (par le Zanzibar et l’hôpital St Pierre) pour mieux connaître Les Marolles. À la Renaissance, repris par des Portugaises, nous avons mangé d’excellentes fèves à la portugaise (le vin della casa était un peu quelconque). Parmi mes livres, j’avais Souvenirs I de Guitry… Incidemment, Sosthène m’a certifié qu’il aurait eu un fils avec Jeanne Fugier-Gir, qui s’appellerait François Gir. Vérification faite sur le réseau (Wikipedia, qui n’est pas une garantie), son père serait Charles Gir (ça ne prouve pas que ça soit vrai). Sosthène m’affirmait que c’était Guitry tout craché ; je ne trouve pas. Je vais demander à Sacha… J’aime toujours autant Bruxelles qui, bien qu’elle ait été la proie des promoteurs pendant des années – mais principalement le centre –, conserve un nombre incalculable de belles maisons, dont l’architecture me semble n’avoir pas d’équivalent – existe-t-il une architecture belge ?

 

3 mai 2013