Jean Guitton (secondé par les deux zèbres des steppes)...

Beaucoup de notes relevées au cours de la lecture de ce petit livre où les deux zèbres précités (les Bogdanov, que j'ai eu la stupéfaction de voir affublés des titres ronrons de docteurs en astrophysique et en physique théorique !!!) font figure de poils dans la soupe et Guitton (âgé, mais résolument alerte !) de faire-valoir aux deux zèbres pré-précités : les uns énoncent, récitent et comblent outrageusement les pages de leur présence (plus des 2/3 de l'ouvrage leur sont alloués), l'autre tente vaille que vaille d'étayer et de justifier. Le seul mérite de cet opuscule a été de me faire réfléchir un peu...

Les notes : p. 61, en bel italique, par deux fois : QUI a décidé... QUI a élaboré... en questions dont la réponse sous-entendue est évidemment Dieu. Dans un premier temps, n'aurait-il pas été judicieux de se demander QUOI : QU'EST-CE qui a décidé... QU'EST-CE qui a élaboré... Je trouve le raccourci de Guitton quelque peu déplacé (mais peut-être ne serait-il pas très bon à son âge d'instaurer en lui le doute !).