C'est un pote beur de Cyrille, qui excelle au skateboard et lui dédie chaque matin, tout en virevoltant sur son engin, un rap de sa composition dont il trace les principales lignes sur le chemin qui le mène de son immeuble du numéro 6 à celui d'elle au numéro 9 devant lequel elle pose et parade déjà alors qu'elle y est encore seule et que la rue s'éveille à peine.

Il s'appelle Habib, et il n'est pas besoin d'y regarder de bien près pour s'apercevoir qu'il est amoureux d'elle, qu'il en pince pour elle, elle qui, vraisemblablement, ne le voit qu'à peine...