Mylène m’a offert deux livres dont Le peintre d’éventail d’un certain Hubert Haddad, très joli livre ceint d’un bandeau rouge racoleur : « sublime Japon ». Elle n’en connaissait rien, l’avait choisi pour son lien avec le Japon.

 

16 mars 2013