Suis donc redescendu. Dans la véranda où j'ai poursuivi Hypérion commencé ce matin. Tout ce que je sais d'Höderlin, c'est qu'il est allemand, XVIIIe. Puisque le livre est dans la collection « Poésies » de chez Gallimard, je présume qu'il est aussi poète. Ce qui n'est pas forcément évident à la lecture. Ou alors s'agit-il d'une sorte de poésie en prose, au ton et au lyrisme très proche de ceux de la Grèce antique...
Quoi qu'il en soit, ça me plaît beaucoup.

22 avril 1990