Je viens d’aller fumer une dernière cigarette dehors.

La tuile de Tenpyô, p. 10 « … passé sa trentième année… » ?

« [...] si bien qu'à première vue, il paraissait proche de la quarantaine, alors qu'il avait de peu passé sa trentième année Fushô, beaucoup plus petit que Yôei et d'aspect chétif, en était le cadet de deux ans. » Quelle lourdeur...

 

Je suis au lit, j’ai entamé Inoue après avoir hésité à poursuivre Murakami ; j’avais envie de français.

 

26 août 2013