Sur le racisme, article de Manceron au sujet du
Miracle de l'hostie profanée d'Uccello,
intitulé L'Abominable chef d'œuvre, ou comment l'art exhibe impunément, et esthétiquement, l'horreur et l'abomination.
Mais de quel côté se trouvait Uccello lorsqu'il a peint cette prédelle,
récit de vol d'une hostie consacrée par une Juive qui finira,
avec sa famille, sur le bûcher ?
(je note : « Edward III qui en 1290 chasse tous les Juifs d'Angleterre, puis Philippe le Bel qui, 16 ans plus tard, en chasse 100 000 de France avant d'exterminer les Templiers. Voilà qui me rapproche d'Ivanhoé que je n'ai toujours pas achevé. À approfondir...)