Hier, après quelques images de La femme de chambre de Bunuel en hommage à la disparition de Jeanne, j’ai regardé Prova d’orchestra, magnifique (peu de souvenirs, sauf la musique), puis quelques images de Jules et Jim avant de me remettre à James. Je l’ai poursuivi ce matin, mais je commence à m’ennuyer. Proust, oui, peut-être, mais tout de même sans le moindre éclat, la moindre pulsion ; c’est d’une sécheresse infinie…

 

1er août 2017