Lectures chiches et dissipées. Je viens de monter avec deux des multiples exemplaires entamés qui sont dispersés au rez-de-chaussée, entre le jardin d’hiver et le salon dont Traité des courtes merveilles que je ne cesse de prendre et de poser en en lisant quelques pages à chaque fois ; j’arrête à la page 118…

 

8 octobre 2011