Je suis rentré de Lys, ils étaient en train de manger : Salma (je l’ai à peine reconnue, elle qui était si belle il n’y a pas si longtemps), son mari, Romero et Laura. J’ai passé la tête, leur ai dit bonsoir et suis monté aussitôt pour me changer et m’installer dans le rocking-chair avec Le vieux que j’avais entamé hier. Pendant ce temps, s’enregistrait la septième émission de Compagnon consacrée à Proust. Puis j’ai préparé les livres du jour pour Éléonore (huit). À un moment donné, j’ai dû descendre dans son bureau pour en chercher un : Salma essayait des vêtements. Elle a vraiment beaucoup perdu de sa grâce…

 

4 janvier 2014