En feuilletant le livre sur Jourdain (qui en fait étaient trois, et principalement deux : Frantz – la Samaritaine, par exemple – et Francis, son fils), je tombe sur le nom d'Élie Faure qui était l'un des meilleurs amis de Francis Jourdain avec qui il a eu une très longue correspondance.

Élie Faure, c'est le livre que m'a offert Susan il y a quelques jours, trouvaille dans je ne sais plus quelle boutique de soldes.

Du coup, j'ai repris l'ouvrage (qui du reste s'était fait oublier sous la pile d'autres sur la tablette du bas), l'ai feuilleté, en a lu des passages.

 

6 janvier 2001