Dans la cuisine, alors que je faisais un peu de vaisselle et préparait le fromage, Doriane me parlait de ses dernières lectures, dont un certain Frederick Exley. C’était partie du livre de Bellow qu’elle a lu avec enthousiasme. Du coup, j’ai sorti le mien de la souffrance et l’ai entamé. Comme j’hésitais entre lui et Tibère et Marjorie, j’avais pris les deux, en me donnant le premier chapitre comme base de lecture. Après avoir lu celui du premier, j’ai attaqué celui du second. J’attends…

 

30 novembre 2013