« Ohé ! »

J'étais à ma fenêtre, derrière laquelle la pluie tombait ; je songeais à deux fins possibles pour mon dernier Parkton, Lune de fiel en mer, qui faisait directement suite à Pétroles en feu, troisième de ma série arabisante, tout aussi lamentable que la japonisante l'année dernière (ce qui ne changeait rien au fait que je devais livrer sous huitaine), et il m'a fallu un temps avant de localiser l'appel, avant de me rendre compte qu'il n'avait rien à voir avec la cale nauséeuse où Parkton croupissait, ligoté avec une grenade dans la bouche, mais provenait d'une fenêtre du troisième étage du foyer dans l'encadrement de laquelle Mathilde se tenait.

Mains en cornet devant la bouche, elle m'appelait ; puis a commencé à m'adresser de grands signes des bras afin d'être tout à fait sûre que je la voyais. Et en effet, je la voyais, ma petite voleuse de disques, qui m'avait offert un Zappa, et que je n'avais plus vue durant les semaines qui avaient suivi, et que je m'étais lassé de guetter dans la rue, ou à ma fenêtre, où j'avais passé des heures entières à attendre de capter la figure de sa compagne de chambre, dont j'ignorais le pré-nom, mais que je continuais à appeler Isabelle...