Ma deuxième cigarette, qui est passée, bien sûr, un peu mieux que la précédente, et que j’ai consacrée à la fin de Belle de jour.

Vais-je en dire quelques mots à présent ou vais-je lâchement reporter ? Quelques mots alors : différences avec le film,

 

Je renonce. C’est complètement idiot, je ne suis pas en état.

 

11 mai 2002