K.LA.S.E.N (auquel, inexplicablement, il manque le dernier point), de Franck Venaille, dont j'ai survolé les textes plus que je ne les ai lus. C'est malgré tout digne d'intérêt...

3 mai 1997