J’ai passé la journée sur Est ouest. Ça me dégoûte complètement. Ce texte qui, il y a encore quelques semaines, m’enthousiasmait, aujourd’hui me paraît médiocre, sans le moindre intérêt. Alors, j’ai pris un livre, presque au hasard, Le Concert de Kadaré et dès les premières lignes, j’ai été pris de dégoût. Ça ne m’a pas quitté jusqu’à la fin du premier chapitre. C’est lourd, académique. En un mot : mal écrit.

 

9 décembre 2006