J'ai terminé La Comédie. Comme la journée n'était pas terminée, je me suis acheté sur le pouce un autre bouquin dans la boutique de soldes, le Klimt que je lorgnais depuis quelque temps. Cent francs pour un bon gros volume, très illustré – quoique pas formidablement, au niveau de la qualité des reproductions – et très commenté. C'était une bonne occasion de me plonger dans Klimt que bizarrement j'ai toujours plus ou moins oublié.

11 décembre 1990 (dans une lettre à B***)