800 pages, pas moins. Entamées. La Florence de Savonarole pour commencer. Je bute sans arrêt sur les maladresses de la mauvaise traduction (mais en fait, je devrais dire : mauvaise écriture en français : lourdeurs, fautes de syntaxe, gaucheries diverses...).

 

27 mars 2001