Ce matin, j’ai entamé Anata-daté que j’ai repris en début de soirée, dans le salon, avant d’allumer la télé et de regarder un épisode d’une série policière avec Francis Perrin. Il suffit de dire que c’est français et tout est dit. Je ne sais toujours pas si l’inspectrice est jolie ou non. Elle a de très jolis yeux, une longue chevelure brune, a quelque chose de toi, même son corps un peu replet. Je ne sais pas comment est ton corps aujourd’hui, mais je l’imagine bien comme celui de cette fille (Marie Mouté). C’est en partie pour elle que j’ai regardé jusqu’au bout…

En regardant ce type de téléfilm, je me demande toujours d’où sortent tous ces comédiens inconnus ? D’où sort cette Marie Mouté ? De quoi vivent-ils ?...

J’ai aussi lu le 8 octobre sur papier. C’est un peu ordinaire, mais il y a très peu de corrections à apporter… J’ai respecté mon quota. La fréquence a été un peu fantaisiste, mais je n’ai pas dépassé les huit…

 

6 novembre 2016