« Vous êtes Igor, je suppose.

– Igor ? »

Il secoue sa tignasse blonde et gratifie Lazare d'un sourire ironique.

« Pas du tout. Moi, c'est Landry, et j'habite au-dessus. »

Il indique le plafond du doigt.

« Ah. »

Landry a douze ans, mais en paraît bien deux ou trois de plus, sinon quatre, et sa voix a déjà des inflexions de fin d'adolescence.

« Du dessus, » fait Lazare, et se demande quelle sorte de gens ce sont là qui permettent aux voisins de circuler librement dans leur appartement,

« Et vous, qui êtes-vous ? »

et qui en sus posent des questions,

« Que faites-vous dans la chambre de Denise ? »

et qui appellent la maîtresse de maison par son prénom.