10 h 30. CRAM. Retour. Il fait beau.

Premier voyage Roubaix-V. d'Ascq avec la belle BM.

La petite illustration, n° 472, cinéma n° 15, du 22 mars 1930. Les nouveautés cinématographiques avec une photo de Tarakanova en couverture, film de Raymond Bernard « sonore et parlant – mais parlant sans excès » (sic) que l'on retrouve détaillé à l'intérieur avec ces superbes photos noir et blanc très légèrement bleutées. Je note la présence d'Antonin Artaud dans un petit rôle. Puis c'est Le collier de la reine, film sonore et parlant de Gaston Ravel.

Puis La femme sur la lune, de Lang, dont je n'avais jamais entendu parler. Belles scènes où, sans le moindre dommage, les protagonistes – sauf un, inexplicablement – prennent le frais sur le sol lunaire, les mains dans les poches et dépourvus de toute tenue idoine. Suivent deux pages sur Mickey Mouse et trois autres, les dernières, sur les « poupées animées de Ladislas Starévitch », Russe installé en France, au sujet duquel il est dit :

« En notre époque de hâte fièvreuse, de fabrication en série, Starévitch est une exception surprenante et comme un artiste-artisan digne du moyen âge. »

J'aime la formule « artiste-artisan »...

 

9 mai 2000