Écrivain islandais qui a obtenu le prix Nobel en 1955. J'avais oublié qu'un pays en forme d'île appelé l'Islande existait. Ils y sont 150 000. Cent cinquante mille personnes, population à la dimension d'une ville, qui occupent une île oubliée du reste du monde, qui y parlent une langue particulière, qui y ont une mémoire, une culture, une histoire, qui y ont leurs écrivains, leurs penseurs, leurs peintres, leur presse... Une ville qui fonctionne comme un pays. Je ne sais pourquoi, ça m'a excessivement troublé. Et intrigué. Et attiré. Du coup, j'ai l'envie d'y aller. Il y a longtemps aussi que Susan a la même envie...

23 mars 1998