LER DEVAGAR, repérée lundi à notre arrivée, dans laquelle Susan m’incite à la suivre.

Il est 22 h 30, c’est ouvert. Beaucoup de monde, vernissage. Livres neufs interlopes. Susan me donne l’idée d’enregistrer l’ambiance. J’achète deux livres dont un énigmatique JORGE LISTOPAD (que je ne pouvais manquer) Em Chinatown com a Rosa. En portugais. Je disais à Susan, lors d’une discussion animée au sujet des langues et de la manière dont elles sont « enseignées » par les guides, que j’avais l’intention d’apprendre le portugais. J’aime beaucoup ce mélange, cette alternance de nasales et de chuintements (les nasales me font penser que je serais assez bon dans cette langue).

 

2 octobre 2003