Guermantes II, de 1933, dans le train, le métro, je m'y refuse. On ne sait jamais, des fois que l'on me le volerait. Aussi, je me le réserve pour le bureau où il ne risque rien. Pour le trajet, Yourcenar, dont j'ai lu un seul livre, il y a longtemps, Alexis, dont j'avoue ne plus me souvenir du tout... Les Yeux ouverts est une série d'entretiens. Bizarre de lire des entretiens avant même de connaître l'œuvre. Mais pourquoi pas ? Et puis, c'est parfait pour le trajet, on le ferme quand on veut sans craindre de rompre un quelconque fil de lecture, quoique je n'aie jamais eu ce genre de problème.

23 avril 1991