C'est chinois. Ça date du XVIIe. C'est un certain Li-Yu qui l'a composé.
C'est une série de récits, de contes tout à la gloire de l'amour et de la femme. Sorte d'Éducation sentimentale, ou de Liaisons dangereuses à la pékinoise ; avec en sus le charme, le fleuri, le raffinement du conte extrême-oriental. C'est épatant (bonjour Dutourd). Et très comique.
Ainsi j'en suis arrivé à ce passage, à la page 112, je crois,
où Wang-Tchen-Weng (de mémoire !) s'enquiert de la recette pour se faire tripler la trique de volume. Cocasse.

26 juin 1990