Sosthène m’a déposé, j’ai fumé une dernière cigarette au salon en entamant ce curieux Ali Rap, pavé aux pages glacées qui regroupe, illustrée de photos, une multitude de mots, de réflexions sorties de la bouche du « greatest ». Je l’ai repris hier soir. C’était un personnage… (Vit-il encore ?)

 

8 novembre 2012