Enfin achevé. Ce pourrait être un volet de Trainspotting.
C'est le même milieu, le même langage, la même dureté. La même cruauté.
C'est extrêmement dur, notamment la scène du viol collectif qui est proprement abominable...
Diamonds are forever...

4 juin 1997