« En règle générale, ça se passe de jour. Il est arrivé plusieurs fois que ce soit la nuit, mais en règle générale, c'est le jour, et les quelques fois où cela s'est passé la nuit, j'avais déjà une telle habitude du lieu que je pouvais m'y déplacer exactement comme en plein jour. Mais il y a longtemps que cela ne s'est pas produit, et en règle générale, comme cette nuit justement, c'est le jour... L'endroit est toujours le même. C'est une colline de pierres, de caillasses, sans la moindre végétation et sous un soleil de plomb – sauf la nuit où alors l'air est brûlant et suffocant. À son pied s'étale une ville. Que je crois être Rome mais sans en être vraiment sûre. En tout cas, il n'y a rien qui puisse m'indiquer qu'il s'agit de Rome, mais je sais à ce moment-là qu'il s'agit de Rome. Au sommet de la colline, il y a un temple. Qui lui n'est jamais le même. Ou du moins qui ne se présente jamais de la même manière puisque sa forme générale est elle identique. Il s'agit d'un périptère – comme l'Église de la Madeleine ou le Parthénon. C'est donc le même édifice, mais présenté sous de multiples variantes qui se manifestent en général dans la composition du matériau dont il est fait. En général, il s'agit de marbre, de diverses sortes, le plus souvent en amalgame. Par exemple, les colonnes seront en Portor et le fronton en Vert antique, ou les marches en Sainte-Anne belge et le péristyle en Œil-de-Perdrix avec le fronton qui sera à la fois de la Brocatelle d'Espagne et du Ponazetto – ne me demandez pas comment je sais cela, je l'ignore...