Fidèle est au volant et oblige ainsi Matthias à faire le tour de la voiture, à venir s'installer sur le siège passager où une dizaine de minutes auparavant Fidèle se trouvait encore.

La portière claque :

« Je t'ai déjà dit que je ne voulais pas que tu conduises ! »

Fidèle fixe maintenant le pare-brise, les mains agrippées au volant.

« T'as le pèze ? »

Et se retourne vers Matthias, dans le regard duquel il lit ce que Matthias lui-même peut lire précisément dans le regard de Fidèle : une même envie soudaine de voir l'autre mort sur le siège.

« Ouais, je l'ai. »

Mais ne bouge pas pour autant, ne fait pas mine de vouloir le sortir, de le lui présenter, de l'étaler aux yeux de l'autre qui, pourtant, n'attend que ça, ne vit depuis deux jours que pour ça.

« Alors ? »