Que m'avait offert Hervé…

Pertinent, et intéressant eu égard à la méconnaissance que j'ai du peintre,

de l'homme, n'ayant de lui que la seule connaissance des toiles.

Suit (!) une Introduction au Manet de Georges Bataille, par Françoise Cachin. Face à l'inutilité totale de ce texte qui n'est qu'une sorte de calque à celui qu'il est censé présenter et qui lui est infiniment supérieur, je ne vois qu'une isssue : l'humour. Pourtant, je ne ris pas. Pourquoi ?...

Une mention à Proust, p. 71...

24 mars 2000