Le ciel se dégage un peu, la lumière change ; elle est magnifique, tons verts et bleus sur la mer (et sac et ressac, bien entendu). Godin est allé se coucher, j’ai entamé la sixième partie de La centième affaire. Il me restera la septième à scanner… J’ai poursuivi Dévorations dans l’un des petits fauteuils bleus, sur le balcon, avec une cigarette. La lumière et la mer sont belles. Toutes les minutes, je ne peux m’empêcher de lever les yeux pour les regarder