Cette nuisance causée par les voisins m’obsède littéralement. Depuis deux jours, je ne pense qu’à ça, au point que c’est à peine si j’ai retenu un mot de ce que j’ai lu de L’île des esclaves de Marivaux. L’île des esclaves, La Colonie, Nouveaux Classiques Larousse, que Jacques m’a envoyé du Burkina. Il en avait trouvé deux exemplaires aux puces lors de son dernier séjour ici, m’en avait réservé un qui a été emporté par mégarde au moment de son départ. Il m’avait promis de me l’envoyer de chez lui ; ça m’était complètement sorti de la tête et ça a été une drôle de surprise lorsque j’avais ouvert cette énigmatique enveloppe couverte de beaux timbres.

 

21 juin 2006