11 h 20. Pause. Les langages de l'humanité,

Michel Malherbe, Bouquins, Laffont.

Je l'avais offert à Susan, anniversaire ou Noël. L'avais feuilleté plusieurs fois, allant y chercher parfois un renseignement sur une langue, le bulgare par exemple, il y a quelque temps. Il a reposé sur ses étagères, puis à son chevet. Puis, je ne sais comment, il a atterri au mien. Je l'ai feuilleté de nouveau ;

y ai découvert des choses sur lesquelles j'étais passé sans les voir,

comme les tableaux d'une vingtaine d'alphabets du monde. Puis, grappillant,

je me suis étonné de ne m'être pas rapproché plus étroitement d'un livre dont le sujet était tout de même l'une de mes préoccupations majeures, voire ma seule préoccupation : le langage. Je me suis alors décidé à le lire. Ce que j'ai commencé à faire ce matin, prologue du premier voyage :

« Le paysage linguistique à la fin du XXe siècle »...

 

6 juin 2001