Je passais devant mon deuxième bureau, mon œil a accroché les deux livres que m’a envoyés Victor. J’ai pris le sien, Photogrammes, recueil de poésie. En ai lu la première partie, « Les Thyms », qui aussitôt m’a attrapé. De beaux rendus rythmes, phonétiques. Je l’ai refermé. Une heure plus tard, en remontant, ai lu la seconde, « Les Sangles ». Mais je me sentais moins disposé. Je le reprendrai. Plus tard.

 

26 septembre 2003