À l’horizon, scintille un alignement de lumières de bateaux ; ça doit être une zone de pêche. C’est précisément à cet endroit qu’était apparu, cet hiver, l’énigmatique halo rougeâtre… J’ai mangé, je me suis installé sur le balcon (loggia ?) avec l’un des livres du sac qu’avait trouvé Tashi aux puces de Wellcath, Pleine lune de Molina. Les lombes me font souffrir.

 

13 avril 2016