À midi, je suis allé m’installer à la terrasse du Klee. De peur de n’avoir pas suffisamment à lire, je suis passé au magasin faire une petite provision. Surprise : un Amélie que je ne connaissais pas.

 

26 juillet 2006