Il y a de cela quelques années, le rez-de-chaussée du foyer de l’Université Catholique Ste Jeanne de Chantal était occupé par une intendance et un réfectoire où les jeunes filles venaient se restaurer.

Aujourd’hui, le réfectoire – tout autant que l’intendance – n’existe plus, n’officie plus, et ne subsiste plus de ce lieu qu’une grande salle vide obscurcie par des volets et empoussiérée.

C’est au centre de cette salle désaffectée et oubliée qu’elles se trouvent toutes, assises en cercle à même le sol entourant la figure droite et dominante de Louise qui déclare ouverte la première réunion en ce lieu qui désormais – du moins durant la période des vacances qui voient le foyer vidé de toutes ses occupantes – sera leur.

Provisoirement, et bien que cela ne soit pas du goût de toutes, cette salle portera le nom de Salle du Mont Carmel...