Trouvé chez Emmaüs aujourd’hui. Mon soudain intérêt pour Nietzsche provient-il de celui que j’ai porté au beau documentaire qui lui a été consacré sur Arte récemment ? Quoi qu’il  en soit, j’ai longuement hésité avant de le reposer. Quelques minutes plus tard, Éléonore est venue me le tendre ; j’y ai vu un signe et n’ai pu le lui refuser…

(Je l’ai feuilleté et je pense que de nombreuses transformations en moi seront nécessaires avant que je n’y plonge délibérément le nez…)

 

11 mai 2002