J’avais lu dans L’Immonde un article sur un livre japonais remarquable. Je suis passé à la librairie. Je ne l’ai pas trouvé. Mais sur une table, j’ai pêché un minuscule livre de chez Alia : Près de la voie ferrée d’une certaine Zofia Nalkowska. Le texte tient en vingt pages, le reste est consacré à une notice biographique et en quelques dessins. C’est assez décevant. Mais joli.

 

15 janvier 2010