Fin intéressante, autant d'un point de vue romanesque que d'un point de vue sociologique. Mais qu'est-ce que cette amertume signifie-t-elle pour l'auteur ?

 

10 février 2000