Éléonore m'a trouvé, aux puces de Bazinghen, Le livre du thé d’un certain Okakura Kakuzo.

 

6 juin 2010