Magazine de 1947. C'est une sorte de pré-Granta, Granta qui, de même, aujourd'hui, titre sans vergogne : « the new writing », la nouvelle écriture. Reste à savoir ce qui est entendu par là puisque d'un côté comme de l'autre, on ne trouvera rien qui puisse s'apparenter à une quelconque nouveauté, encore que la toute première mouture de Granta, avant qu'elle ne soit totalement prise en charge par Penguin, ait honoré ce drapeau, que du reste elle n'exhibait pas. C'est Penguin qui l'a hissé, levée qui n'a eu d'autre effet que de banaliser tout à fait ladite écriture, auparavant prometteuse (j'ai du reste complètement cessé de l'acheter depuis des années). De la même manière, en 1947, il ne se passe pas grand-chose dans ces pages : souvenirs d'enfance, poèmes bêtes, histoires de guerre traditionnelles. Les articles ne sont pas tout à fait inintéressants. En vérité, seul Greene force l'intérêt avec Across the border (an unfinished novel), qu'il a retrouvé dans un tiroir et présente ici lui-même. C'est bien dans son ton, honnête et honorable, qui, en regard de l'ensemble, se révèle réjouissant... Le tout est agrémenté de quelques planches couleurs, reproductions de diverses qualités (dont Sutherland et Vaughan). Voir fichier...

8 novembre 1999