De Roissy, nous avons pris la nationale ; sommes arrivés à Senlis pour, après un bref circuit dans la ville, manger une salade et une glace à la terrasse d’À la porte de Compiègne. Éléonore y a regardé les photos que je lui avais apportées de la maison tandis que je feuilletais le livre qu’elle m’avait rapporté de Guernesey (parmi la multitude d’autres qui constituaient les trois-quarts de ses bagages), The Illustrated Pepys que j’ai entamé au retour, avec, ma foi,

un grand intérêt, j’y reviendrai…

 

15 juillet 2001