Sur la table de la cuisine, j’ai trouvé sans surprise quelques paquets, plus, sur une assiette, le reste du gâteau d’hier orné d’une bougie. Il y avait aussi une carte. Les paquets sont au nombre de quatre. L’un d’eux contient un livre intitulé La photo-carte en Algérie au XIXe siècle (??? « Pourquoi ce livre-là ? » « Why not. C’est toujours le Japon ou des lieux que tu connais, pourquoi pas celui-là. ») Je l’ai feuilleté ; j’ai l’impression que le texte est plus intéressant que les photos en elles-mêmes ; je vais tâcher de m’y attacher. Je n’ai plus le souvenir du quatrième. Après le petit déjeuner, je suis monté la rejoindre dans son bureau avec la part de gâteau. J’ai allumé la bougie, l’ai soufflée, puis ai mangé le gâteau à ses côtés.

 

15 mars 2009